English

Museo Casa Enzo Ferrari - Mai 2015

L I V E
Bonnes adresses

Texte: Jacky FAVRE - Photos: Christelle SOMMEREISEN - Jacky FAVRE

Pour conclure notre voyage à Maranello, nous sommes passés par le Museo Enzo Ferrari, à Modena. Les modèles exposés sont pour la plupart connus, mais la présentation soignée les mets particulièrement bien en valeur. En tout cas dans la "Casa" où l'éclairage est excellent. A l'inverse, dans le musée, l'ambiance tamisée obligeait les poses longues sur trépied.

Démarrons par le lieu. La façade de l'Officina s'ouvre désormais sur une grande salle. La silhouette d'Enzo qui ne trônait pas au Museo est en fait revenue ici, dans son second bureau. La mise en place des modèles dans cet espace est sympa.

La première voiture est une 125S reconstruite par l'usine.

La suivante est une belle 750 Monza qui exhibe fièrement son moteur sous un capot transparent. A défaut d'être authentique, c'est certifié Classiche.

Une superbe Dino 206 GT.

Un monstre que je rêve toujours de voir et d'entendre rouler, la 288 GTO Evoluzione.

Côté Formule 1, trois modèles sont présentés: une 500 F2 de Ascari

Une F1-156 85 d'Alboreto

Et une F60 de 2009 conduite par Massa.

Le musée a choisi de mettre en avant des voitures engagées, souvent à titre privé, dans d'autre disciplines. C'est le cas de la 360 GTC de 2004 et de la 550 GTC de 2003.

Une partie de l'exposition est dédiée aux moteurs: à l'aube de la nouvelle ère du turbo, rétrospective de ce que Ferrari a fait de mieux dans le genre. Voici un rare moteur V6 à plat Ferrari datant de 1994. Ensuite nous retrouvons le moteur de la 408, vu au Museo Ferrari pour l'étude de la quatre roues motrices. Deux moteurs expérimentaux pour la technologie turbo: des 2litres de 400cv. Et pour finir un mono-cylindre de développement pour la F1. Il est plus facile de travailler sur un seul cylindre pour estimer les performances et c'est surtout moins onéreux qu'un V10 ou V12 complet.

Puis nous passons sur les moteurs V8 de série: de la 348 à la California en passant bien sûr par le Cinquevalvole de la 355.

La 208 Turbo a été développée spécialement pour le marché Italien afin de répondre à une réglementation fiscale.

Les moteurs V12, avec pour commencer un bloc assez dépouillé de prototype à trois soupapes pour la Daytona. Un moteur de 5litres qui ne soit pas un boxer ça existe chez Ferrari, mais ceux des 512BB et Testarossa sont mythiques.

Que dire de celui de la F40... Même celui de la F50 parait fade à côté.

Faisons un saut dans le temps entre le V12 de la FF et celui de la 125S. La puissance du premier n'atteindra jamais la beauté du second.

Comme pour les voitures, un espace est dédié aux moteurs de F1.

Nous nous dirigeons vers le Museo et sommes accueillis par une 166 Inter Aerlux de 1948 et la 500 Superfast vue à Villa d'Este.

La génération fin 80 avec ses deux modèles phares: la 348 ici en spider et la Testarossa

On change d'époque avec la sublime 575 Superamerica.

Un concept de Fioravanti : la F100r de 2000.

Quelques anciennes avec la 275 GTB/4 dans sa plus belle livrée et une 250 GT Pininfarina..

Les quatres places modernes avec la 456M et la 612 Sessanta

Une Mondial Cabrio, une 458 et une 512BBi remplissent les espaces.

Côté décoration, une superbe sculpture de la 250 GTO est accrochée au mur alors qu'un master en bois est posé au dessus d'un miroir pour en profiter sous toutes les coutures..

Toutes les vingt minutes un film était projeté sur les murs. Pause forcée donc pour les photos. Mais découvrir de belles images historiques en étant assis au milieu des supercars c'est incroyable.

Voici d'ailleurs les supercars Ferrari que nous sommes venus voir. Les cinq sont ici, toutes de rouge vêtues sur leur plateau blanc. Je n'ai rien à raconter de plus sur chacune d'elles que je n'ai déjà fait, alors je vous laisse profiter des images.

Ferrari 288 GTO

Ferrari F40

Ferrari F50

Ferrari Enzo

Ferrari LaFerrari

Et pour finir:

Une visite de routine mais toujours très appréciable. Les volumes sont grands, le contraste bon, il faut juste corriger la lumière.

Partagez vos impressions et vos commentaires sur Facebook

Retour à Exposition

Contact
Charte
Plan du site