English

XVIIIe Sport & Collection
3 ème jour

L I V E
Bonnes adresses

Texte: Jacky FAVRE - Photos: Christelle SOMMEREISEN - Jacky FAVRE

Samedi, il faut se lever tôt pour arriver avant la foule et surtout profiter du lever du soleil pour avoir un beau ciel sur les photos. Et quoi de mieux pour commencer que la 458 noire qui stationne dans la cour du gîte. Il me manquait juste deux spots pour éclaircir la belle...

Arrivé au circuit, je décide d'aller directement en bord de piste. Nous sommes sur un circuit, il faut donc en profiter. Et pour un accueil, je me prendrait presque des gravillons sur la tête...

Plus de peur que de mal, la Scuderia ressortira seule du bac.

Les plus habitués sont là de bonne heure pour profiter d'une piste par trop encombrée. Lorsque la voiture, les pneus et la piste sont froids, mieux vaut pouvoir aller à son rythme pour se mettre en jambe.

Depuis cet endroit du circuit je peux profiter des voitures qui ont le soleil en face. Ce qui est une gêne pour eux est un avantage pour moi.

Je retourne en direction des stands. Une Dino prête à prendre la piste, une BB qui attend son pilote et la F50 qui a changé de box.

La 599GTO montre son coeur, un arrêt obligatoire.

Le paddock commence à se remplir, avec des pièces plutôt rares comme une 456 verte. Un côté British qui lui va plutôt bien.

Une belle 365 GTB/4 Spider prend la pose.

Alors qu'une nouvelle session s'apprête à prendre la piste.

Comment ne pas être admiratif ?

Mais un des évènement majeur du week-end se prépare et je dois retourner en bord de piste. Certains sont venus juste pour ça, moi non mais c'est le moment que j'attendais: La parade des F40 pour le 25ème anniversaire.

Malheureusement, en lieu d'une parade, nous avons surtout eu une session piste dédiée aux F40, mais une désorganisation des pilotes fait que nous n'avons à aucun moment pu voir toutes les F40 en même temps. Dommage.

Puis les autres Ferrari rentrent à leur tour pour définitivement noyer l'idée de la parade.

Le soleil du matin a déjà laissé place aux nuages.

Séquence émotion avec cette 288 GTO...

... des Testarossa...

... des F40...

... et LE plateau!!

Dernière session piste pour la journée.

La météo se fait de plus en plus menaçante en cette fin de journée, je suis inquiet pour dimanche. Mais ces nuages n'ont pas que des mauvais côtés, ils permettent de beaux contrastes.

Le samedi étant la plus grosse journée du week-end, les rencontres ont été très nombreuses et le plateau plus désirable que jamais. Commençons avec cette McLaren F1 bien connue du milieu qui revenait sans doute de l'anniversaire secret réservé au modèle qui a eu lieu dans les Alpes.

La relève est bien assurée, mais l'exclusivité beaucoup moins. Cette MP4-12C plaît, c'est sûr.

La Miura est une icône automobile que l'on ne s'attend pas forcément à voir à Sport & Collection, mais quand c'est le cas, c'est avec plaisir.

Les modernes n'auront je pense jamais le même effet.

Les Lotus étaient là en force cette année, mais j'ai cru remarquer que les habitués avaient délaissé ce rendez-vous pour une rencontre plus intime de leur club. Je me suis de nouveau focalisé sur l'Exige Violette qui m'a embarqué la veille.

Puisqu'on est dans les Exige, continuons...

Les quelques Elise

Et pour finir avec la Marque Anglaise, un conflit de génération entre une Lotus 23 et une 2-Eleven.

Toujours chez les Anglaises, les luxueuses Aston Martin étaient aussi de la partie.

Maserati, dont la MC12 ne demande qu'à enchaîner les tours de piste.

Les Porsche ne sont pas en reste pour avaler le bitume.

911 spéciale 40ème anniversaire.

911 GT2.

GT.

Et GT3 RS.

Quand à cet ORNI (NDLR: Objet Roulant Non Identifié), il rappelle que les Porsche ne sont pas infaillibles.

KTM Xbow.

Pour finir, un petit panel de ce que peut être Sport & Collection en VHC (Véhicule Historique de Compétition).

Certaines ont besoin de quelques tours pour chauffer et être au top de leur capacités.

Mais le spectacle n'est pas aussi beau pour tout le monde, et c'est là qu'on voit jusqu'où va la passion. Bravo à cet homme qui a démonté et nettoyé son joint de cache culbuteur à même le sol.

Encore un long reportage qui je l'espère, vous fait vivre ou revivre des sensations fortes durant ce week-end.

Retrouvez le premier jour ici.

Retrouvez le deuxième jour ici.

Retrouvez le dernier jour ici.

Partagez vos impressions et vos commentaires sur Facebook

Retour à Rassemblement

Contact
Charte
Plan du site