English

Tour Auto Optic 2000 - 9 Avril 2014

L I V E
Bonnes adresses

Texte: Jacky FAVRE - Photos: Christelle SOMMEREISEN - Jacky FAVRE

Cela faisait 5 ans que le Tour Auto n'était pas passé dans le Grand Est de la France. Après son passage habituel au circuit de Dijon-Prenois, les voitures ont donc continué jusqu'au circuit de l'Anneau du Rhin, une première, avant de rejoindre la cité de l'Automobile de Mulhouse, arrivée de l'étape.

Pour cette première journée nous avons choisi d'être uniquement présents sur le circuit de l'Anneau du Rhin. Le paddock étant accessible, nous pouvons approcher les voitures pendant leur court arrêt. En effet, celles-ci arrivent au fur et à mesure, mais sont rapidement appelées pour l'épreuve chronométrée sur la piste chaude Alsacienne. Les dernières rouleront d'ailleurs à la tombée de la nuit.

Je ne vous présente pas les Ferrari dans l'ordre de leur arrivée, mais par numéro de dossard. Voici donc pour commencer une Ferrari 250 GT Berlinetta de 1961.

Ferrari 275 GTB Competizione de 1965.

Ferrari 275 GTB/2 de 1965.

Ferrari 275 GTB/4 de 1966.

La Ferrari 250 GT Boano de 1957 ne semble pas taillée pour faire de la compétition, mais quel plaisir de la voir rouler.

La 212 Inter de 1952 est aussi un véhicule rare sur ce genre d'épreuve.

Une autre des nombreuses 275 GTB/4.

Tout comme la précédente, un autre exemplaire de 1967.

La Ferrari 365 GTB/4 GrIV est une vraie voiture de course.

Les Dino sont, comme les 275 GTB, très représentées. Ici une 246 GT de 1970

Ferrari 275 GTB de 1967. Voir les voitures rouler la nuit est très sympa, mais rend les photos beaucoup moins belles...

La Ferrari 250 GT Lusso conserve sa classe malgré le dossard collé sur sa carrosserie.

On continue avec deux Dino 246 GT de 1972...

Une autre de 1971.

Et enfin, une autre de 1972 dans un superbe Rosso Dino.

Voici maintenant un modèle unique: la 365 GTB/4 Michelotti N.A.R.T. Spyder. Son design n'est pas sa force, mais ce n'était pas non plus sa vocation puisqu'elle a couru au Mans en 1975 et aux 24h de Daytona en 1978. Il existe 4 autres Spyder NART mais qui sont des véhicules assez différents de celle-ci car ils étaient destinés à la route et non à la compétition. Vous pourrez découvrir l'historique de cette voiture ici: http://365michelotti.com/

Pour le dossard 223, j'attendais une Lotus, mais c'est finalement cette Ferrari 275 GTB/C qui est arrivée.

Seconde Ferrari 250 GT Berlinetta SWB, 1960.

Et la dernière, également de 1960.

Incontestablement, la star de cette édition du Tour Auto était la Ferrari 250 GT "Breadvan". Je l'ai manqué lors de l'exposition Supercars à Maranello, mais j'ai eu le plaisir de la découvrir ici, en mouvement.

Ferrari 275 GTB 1966

A nouveau une 275 GTB.

Passons à l'ère moderne avec pas moins de 5 308 GTB GrIV:

Seule celle-ci aura eu le temps de rester devant les objectifs!

Et la dernière, qui n'était pas dans la liste des inscrits que j'avais.

Voilà pour les Ferrari participant à l'épreuve. Retrouvez les lors de ma seconde journée au Tour Auto.
Les autres Marques seront visibles prochainement.
Découvrez également les Ferrari qui accompagnaient l'étape ici.

Partagez vos impressions et vos commentaires sur Facebook

Retour à Rassemblement

Contact
Charte
Plan du site