English

Scuderia Cameron Glickenhaus - P4/5 Competizione

L I V E
Bonnes adresses

Texte: Jacky FAVRE - Photos: Christelle SOMMEREISEN - Jacky FAVRE

James Glickenhaus est connu et reconnu pour être un amateur de belles mécaniques, particulièrement pour les Italiennes. Il est notament à l'origine du projet réalisé avec Pininfarina de faire revivre la fameuse Ferrari P4. Ce fût le cas avec la P4/5 présentée à Paris en 2006. Je n'ai pas encore eu la chance de la voir, mais je garde espoir de vous la présenter un jour sur Forza Passione. S'il est satisfait de cette voiture, il n'en est pas moins de posséder également un exemplaire de la très rare Ferrari P4 (#0846) ayant couru au Mans en 1967.

Mais la P4/5 n'a pas été conçue dans le but de faire de la compétition, elle n'est d'ailleurs pas homologuée pour. Pourtant, pour James, la compétition est l'essence même de Ferrari. C'est pourquoi il s'est lancé dans un nouveau projet de créer la P4/5 Competizione. Cette voiture n'est pas basée sur une Enzo, comme la version civile, mais sur un mixte de châssis entre une Ferrari 430 GT2, déjà homologuée FIA et une 430 Scuderia. Elle reprend également le V8 de la GT2. Même si elle n'utilise pas le nom Ferrari, pour des questions de droits, elle n'en est pas dépourvue du coeur ni de l'Aura. C'est ainsi que la voiture arbore un blason SCG pour Scuderia Cameron Glickenhaus.

Une fois de plus, je ne peux pas résister à vous montrer un maximum d'images. Je les ai donc classées par ordre chronologique du week-end à la Villa d'Este. Vous trouverez donc l'exposition du samedi, l'attente, puis le défilé et l'exposition du dimanche.

Au premier coup d'oeil, on est tout de suite interpellé par cette carrosserie intégralement réalisée en fibre de carbone. Nous sommes clairement face à une voiture de course.

Bien sûr, la Villa d'Este nous montre plus de modèles historiques que de véhicules encore en développement, mais je suis certain que la P4/5C aura sa place dans les livres de l'histoire automobile.

Malgré un après-midi bien ensoleillé, le passage de la P4/5C devant le jury du Concours se fait sous un déluge de pluie et de vent; sur une terrasse habituellement bondée.

Une visibilité mauvaise, un pare-brise embué, des pavés et des pneus non adaptés auront pour conséquence une petite touchette. Selon les propres mots de James, cette voiture est faite pour rouler et les accidents font partie des risques. Je partage cette idée, mais c'est quand même dommage quand cela arrive en dehors d'une course.

Heureusement le lendemain à la Villa Erba, cet incident est oublié et le soleil se montre généreux.

Je profite d'être un peu seul pour réaliser des photos de l'intérieur. On est vraiment dans une ambiance course!

Nous découvrons enfin le moteur et le gros travail réalisé par l'équipe de Pro To.

Dans le détail cette P4/5 Competizione est très surprenante. Aucun n'a été laissé au hasard., à commencer par les badges, sa plaque minéralogique très proche de celle de la P4/5 et enfin son numéro 23, repris de #0846.

Les optiques sont inspirés de la version routière, mais devraient probablement évoluer en 2012. Le travail sur les rétroviseurs en fait à eux seuls des sculptures de carbone.

Les flancs sont très proches de la version de 1967 avec cette prise d'air imposante, creusant la portière.

Jeux de lumière sur l'épais tressage du carbone.

Nécessaire en course, mais cassant la ligne originale, l'aileron sera lui aussi modifié en 2012 afin d'apporter plus d'appui latéral. Heureusement que la vitesse empêche l'eau de stagner, car nous l'avons vu se remplir lors de la tempête.

Depuis, cette voiture a couru aux 24h du Nürburgring et a réalisé plusieurs autres sorties. Actuellement elle est en développement pour la saison 2012.

Retrouvez l'actualité de l'équipe:

Facebook: www.facebook.com/P45Competizione

Site web: http://www.p45competizione.eu/

Je remercie James Glickenhaus de nous avoir fait découvrir cette voiture, pour sa sympathie et le temps accordé à discuter.

Partagez vos impressions et vos commentaires sur Facebook

Retour Shooting

Contact
Charte
Plan du site